Élément manquant

Si vous ouvrez une requête dont certaines tables ou certains champs n'existent plus, la boîte de dialogue Élément manquant s'affiche. Cette boîte de dialogue indique le nom de la table manquante ou du champ qui ne peut pas être interprété. Vous pouvez ainsi décider de la suite de la procédure.

Pour accéder à cette commande...

Dans une fenêtre de fichier de base de données, cliquez sur l'icône Requêtes, puis choisissez Édition - Éditer.
Lorsque les champs de référence n'existent plus, cette boîte de dialogue est affichée.


Comment voulez-vous procéder ?

Il y a trois réponses possibles à cette question :

Ouvrir quand même la requête en affichage graphique ?

Permet d'ouvrir la requête en mode Ébauche malgré les éléments manquants. Cette option permet également d'indiquer si les autres erreurs doivent être ignorées.

La requête est ouverte en mode Ébauche (l'interface graphique). Les tables manquantes sont affichées vides et les champs non valides apparaissent dans la liste des champs avec leurs noms incorrects. Cela vous permet de travailler précisément avec les champs ayant provoqué l'erreur.

Ouvrir la requête en affichage SQL

Permet d'ouvrir l'ébauche de requête en mode SQL et d'interpréter la requête comme un élément SQL natif. Vous ne pouvez quitter le mode SQL natif qu'une fois l'instruction LibreOffice entièrement interprétée (ce qui n'est possible que si les tables ou les champs utilisés dans la requête existent réellement).

Ne pas ouvrir la requête

Permet d'annuler la procédure et d'indiquer de ne pas ouvrir la requête. Cette option correspond à la fonction du bouton Annuler de la boîte de dialogue.

Ignorer toutes les erreurs de ce type

Si vous avez sélectionné la première option mais que vous souhaitiez toujours ouvrir la requête en mode Ébauche malgré les éléments manquants, vous pouvez spécifier si les erreurs suivantes doivent être ignorées. Pour cette raison, dans le processus d'ouverture actif, aucun message d'erreur ne sera affiché si la requête ne peut pas être correctement interprétée.

Aidez-nous !