Glossaire général

Pour faciliter vos premiers pas avec LibreOffice, ce glossaire explique les principaux termes techniques que vous rencontrerez régulièrement.

Pour rechercher des termes inconnus rencontrés dans l'une des applications LibreOffice, consultez le glossaire.

Menu contextuel

Pour activer le menu contextuel d'un objet, sélectionnez d'abord l'objet en cliquant dessus avec le bouton de la souris, puis, tout en . Il est possible d'afficher certains menus contextuels même si l'objet n'a pas été sélectionné au préalable. Les menus contextuels se trouvent pratiquement partout dans LibreOffice.

Compteur

  1. Dans les contrôles de formulaire, un compteur est une propriété d'un champ numérique, d'un champ monétaire ou d'un champ date ou heure. Si la propriété "Compteur" est activée, le champ affiche une paire de symboles avec des flèches pointant dans des directions opposées, aussi bien verticalement qu'horizontalement.

  2. Dans l'EDI Basic, un compteur est le nom utilisé pour le champ numérique avec les deux symboles de flèche.

Vous pouvez saisir une valeur numérique dans le champ près du compteur, ou sélectionner la valeur avec les symboles Flèche vers le haut ou Flèche vers le bas sur le compteur. À partir du clavier, vous pouvez appuyer sur les touches Flèches vers le haut et Flèche vers le bas pour augmenter ou réduire la valeur. Vous pouvez appuyer sur les touches Origine et Fin pour définir les valeurs maximum et minimum.

Si le champ près du compteur définit des valeurs numériques, vous pouvez aussi définir des unités de mesur, par example, 1cm ou 5mm, 12 pt ou 2".

ASCII

Abréviation de American Standard Code for Information Interchange. ASCII est un jeu de caractères pour la représentation des caractères sur les PC. Il se compose de 128 caractères comprenant des lettres, des chiffres, des signes de ponctuation et des caractères spéciaux. Le jeu de caractères ASCII étendu comprend 256 caractères. Un numéro unique est affecté à chaque caractère ; on parle ici de code ASCII.

Dans les pages HTML, seuls les caractères du jeu ASCII 7 bits apparaissent. Les autres caractères, tels que les accents, se distinguent par des transcriptions. Vous pouvez entrer des codes de caractère ASCII étendu : le filtre d'export LibreOffice réalisera la conversion nécessaire.

Ancrage

Certaines fenêtres dans LibreOffice peuvent être "fixées", c'est le cas de la fenêtre Styles et du Navigateur. Vous pouvez les déplacer, les redimensionner ou les fixer à un bord. Sur chaque bord, vous pouvez fixer plusieurs fenêtres les unes au-dessus des autres ou les unes à côté des autres ; puis, en déplaçant leurs bordures, vous pouvez modifier leurs proportions.

Pour détacher et fixer de nouveau la fenêtre, tout en appuyant sur la touche , double cliquez sur un espace libre dans la fenêtre. Dans la fenêtre Styles, vous pouvez également cliquer sur une partie grise de la fenêtre près des icônes, tout en appuyant sur la touche .

Espacement des lignes des la page (contrôle de repérage)

Dans LibreOffice, la fonction de contrôle de repérage est appelée Espacement des lignes de la page.

L'espacement des lignes de la page fait référence à l'empreinte coïncidente des lignes dans une zone de texte au recto et au verso d'une page. La fonction d'espacement des lignes de page facilite la lecture d'une page en empêchant les ombres grises de briller entre les lignes de texte. Le terme d'espacement des lignes de page fait également référence aux lignes dans les colonnes de texte adjacentes, où les lignes dans différentes colonnes utilisent la même grille verticale, les alignant ainsi verticalement les unes avec les autres.

L'impression de l'interligne des pages est particulièrement utile pour les documents dont deux pages sont placées l'une à côté de l'autre (par exemple, dans un livre ou une brochure), pour les mises en page à plusieurs colonnes et pour les documents destinés à l'impression recto verso.

Enregistrement relatif et absolu

Dans différentes boîtes de dialogue (par exemple Outils - AutoTexte) vous pouvez sélectionner si vous souhaitez enregistrer les fichiers de façon relative ou absolue.

Si vous choisissez un enregistrement relatif, les références aux images incorporées ou aux autres objets du document seront enregistrées par un chemin relatif à l'emplacement de ces derniers dans le système de fichiers. Dans ce cas, l'emplacement où l'arborescence du répertoire de référence est enregistré n'a aucune importance. Les fichiers sont ouverts quel que soit leur emplacement, tant que la référence reste dans le même fichier ou volume. Ce détail est important si vous souhaitez que ce document soit disponible sur d'autres ordinateurs comportant une arborescence de répertoires complètement différente, et des noms de lecteurs ou de volumes distincts. Il est également recommandé d'enregistrer les documents de manière relative lorsque vous créez une arborescence de répertoire sur un serveur Internet.

Si vous préférez l'enregistrement absolu, toutes les références aux autres fichiers seront également définies de manière absolue et basées sur le lecteur, volume ou répertoire racine. L'avantage de cet enregistrement est que le document contenant les références peut être déplacé dans d'autres répertoires ou dossiers sans que les références ne cessent d'être valides.

Objet Bézier

Développée par le mathématicien français Pierre Bézier, une courbe de Bézier est une courbe définie mathématiquement utilisée dans les applications graphiques à deux dimensions. La courbe est définie par quatre points : les positions initiale et finale, ainsi que deux points intermédiaires séparés. Il est possible de modifier des courbes de Bézier en déplaçant ces objets avec la souris.

IME

IME est l'acronyme de "Input Method Editor" qui signifie "éditeur de méthode de saisie". Il s'agit d'un programme permettant à l'utilisateur de saisir, à l'aide d'un clavier standard, des caractères complexes appartenant à des jeux de caractères non occidentaux.

Lien

La commande Liens vers des fichiers externes se trouve dans le menu Édition. La commande n'est activée que lorsque le document contient au moins un lien. Lorsque vous insérez un objet, une image par exemple, vous pouvez soit le copier directement dans le document, soit l'insérer sous forme de lien.

Lorsque vous copiez un objet dans un document, la taille de celui-ci augmente au minimum de celle de l'image en octets. Vous pouvez enregistrer le document et l'ouvrir sur un autre ordinateur : l'objet inséré se trouvera au même endroit dans le document.

Si vous insérez un objet en tant que lien, seule une référence est ajoutée au nom du fichier. La taille du document est augmentée uniquement par cet ajout d'informations au nom du chemin et du fichier. Toutefois, si vous ouvrez votre document sur un autre ordinateur, le fichier lié doit se trouver à l'emplacement correspondant à la référence, sinon l'objet ne peut pas être affiché dans le document.

Pour visualiser les fichiers liés à votre document, choisissez Édition - Liens vers des fichiers externes. Ces liens peuvent être supprimés si nécessaire. Cela cassera le lien et l'objet sera inséré directement.

Crénage

Le crénage, permet d'effectuer des subdivisions et des espacements. Cette opération consiste à réduire ou augmenter l'espacement entre les lettres afin d'harmoniser l'aspect de l'écriture, par exemple pour les lettres W et a.

Les tables de crénage contiennent des informations indiquant les paires de lettres nécessitant un espacement plus important. Ces tables sont généralement intégrées dans une police.

RTF

Le format RTF (Rich Text Format) est un format de fichier développé pour échanger des fichiers texte. L'une de ses caractéristiques particulières est que le formatage est converti en texte directement lisible. Malheureusement, comparé à d'autres formats de fichiers, il crée des fichiers relativement volumineux.

Formatage

Le formatage désigne la mise en page visuelle d'un texte à l'aide d'un logiciel de traitement de texte ou d'un programme de PAO. Il comprend le format de papier, les bordures de page, les polices et les effets de caractères, ainsi que les retraits et les espacements. Vous pouvez formater le texte directement ou en utilisant les styles fournis par LibreOffice.

Bases de données SQL/serveur SQL

Les bases de données SQL sont des systèmes de base de données offrant une interface SQL. Elles sont fréquemment utilisées pour les réseaux client-serveur qui permettent à différents clients d'accéder à un serveur central (un serveur SQL, par exemple) : c'est pour cette raison qu'on les appelle bases de données de serveur SQL ou tout simplement serveurs SQL.

Dans LibreOffice, vous pouvez intégrer des bases de données SQL externes. Ces dernières peuvent se trouver sur votre disque dur local ou sur le réseau. Vous pouvez y accéder via un gestionnaire ODBC, JDBC, ou un pilote natif intégré dans LibreOffice.

Scripts complexes (CTL)

Les langues à scripts complexes peuvent présenter une ou plusieurs des caractéristiques suivantes :

Actuellement, les langues à scripts complexes prises en charge par LibreOffice sont l'hindi, le thaï, l'hébreu et l'arabe.

Activez la prise en charge des scripts complexes par - Paramètres linguistiques - Langues.

OLE

Les objets OLE (Object Linking and Embedding, liaison et incorporation d'objets) peuvent être liés à un document cible ou y être incorporés. Lorsque vous incorporez un objet, une copie de l'objet ainsi que les détails du programme source sont insérés dans le document cible. Pour éditer l'objet incorporé, il vous suffit de double-cliquer dessus pour activer le programme source.

Veuves et orphelines

Les veuves et les orphelines sont des termes historiques issus de la typographie, utilisés depuis très longtemps. Une veuve représente la dernière ligne d'un paragraphe, située seule en haut de la page suivante. Une orpheline représente la première ligne d'un paragraphe, située en bas de la page précédente. Vous pouvez éviter automatiquement ce genre de césure dans un fichier texte de LibreOffice pour les styles de paragraphes souhaités. Vous pouvez également définir le nombre de lignes minimal apparaissant toujours ensemble sur une page.

ODBC

ODBC (Open Database Connectivity) est une norme de protocole permettant aux applications d'accéder à des systèmes de bases de données. Le langage de requête utilisé est le SQL (Structured Query Language). Dans LibreOffice, vous pouvez déterminer pour chaque base de données si des commandes SQL seront ou non utilisées pour exécuter les requêtes. Vous pouvez également utiliser l'aide interactive pour définir la requête par un clic de souris et la faire traduire automatiquement en SQL par LibreOffice.

Formatages directs et indirects

On parle de formatage direct lorsqu'un document est formaté sans aucun style : il s'agit de modifier du texte ou d'autres objets, comme les cadres ou les tableaux, par application directe de divers attributs. Le format s'applique uniquement à la zone sélectionnée et toutes les modifications doivent être effectuées séparément. Les styles, en revanche, ne sont pas appliqués directement au texte : ils sont généralement définis dans la fenêtre Styles avant d'être appliqués. Ainsi, lorsque vous modifiez un style, toutes les parties du document auxquelles ce style a été assigné sont modifiées en même temps.

Vous pouvez supprimer le formatage direct du document en sélectionnant l'intégralité du document avec les raccourcis clavier +A et en choisissant Format - Effacer le formatage direct.

OpenGL

OpenGL est un langage graphique 3D développé au départ par SGI (Silicon Graphics Inc). Deux dialectes de ce langage sont couramment utilisés : Microsoft OpenGL, destiné à une utilisation sous Windows NT, et Cosmo OpenGL, réalisé par SGI. Ce dernier est un langage graphique indépendant reconnu par toutes les plates-formes et par tous les types d'ordinateur. Il peut même être employé sur des machines non équipées d'un matériel graphique 3D particulier.

PNG

Portable Network Graphics (PNG) est un format de fichier graphique. Les fichiers sont compressés en fonction d'un facteur choisi, sans aucune perte d'information, à la différence de la compression de fichiers JPG.

JDBC

Pour connecter une base de données à partir de LibreOffice, vous pouvez utiliser l'API JDBC (Java Database Connectivity). Les pilotes JDBC sont écrits en langage de programmation Java et sont indépendants de la plate-forme.

SQL

SQL (Structured Query Language) est un langage utilisé pour les requêtes dans des bases de données. Dans LibreOffice, vous pouvez formuler des requêtes soit en SQL, soit de manière interactive avec la souris.

Ancrage (Afficher/Masquer)

Si vous observez le bord d'une fenêtre sur laquelle une autre fenêtre est ancrée, vous remarquerez la présence d'un bouton permettant d'afficher, de masquer ou de fixer celle-ci.

DDE

Technique antérieure à OLE ("Object Linking and Embedding", liaison et incorporation d'objets), DDE signifie "Dynamic Data Exchange", échange dynamique de données. DDE permet de lier les objets par référence au fichier, mais non de les incorporer.

Vous pouvez créer un lien DDE en appliquant la procédure suivante : Dans une feuille de calcul Calc, sélectionnez des cellules, copiez-les dans le presse-papiers, passez à une autre feuille et choisissez Édition - Collage spécial. Sélectionnez l'option Lier pour insérer le contenu sous forme de lien DDE. Lorsque vous activez un lien, la plage de cellules insérée est lue à partir du fichier d'origine.

Base de données relationnelle

Un RDBMS (relational database management system) est un système de base de données dans lequel les données sont gérées sous forme de tables liées entre elles. Si la base de données est correctement organisée, vous n'avez besoin de saisir les données qu'une seule fois et celles-ci pourront cependant être utilisées pour différents liens.

Un système de gestion de base de données relationnelles (SGBDR) est un programme permettant de créer, d'actualiser et de gérer une base de données relationnelle. À partir d'instructions SQL (Structured Query Language) saisies par l'utilisateur ou contenues dans un programme d'application, ce système crée, actualise ou fournit l'accès à la base de données.

Un bon exemple de base de données relationnelle est une base contenant des tables Clients, Achats et Factures. En effet, la table Factures d'une telle base ne comporte aucune donnée relative à des clients ou à des achats ; néanmoins, elle contient par le biais de liens relationnels, ou de relations, des références aux champs respectifs des tables Clients et Achats (champ ID client de la table Clients, par exemple).

Objet

Un objet est un élément affiché à l'écran contenant des données. Il peut s'agir de données d'application, comme des textes ou des images.

Les objets sont indépendants et n'ont aucune influence les uns sur les autres. Des commandes sont assignées à chaque objet contenant des données. Un objet graphique comporte ainsi des commandes d'édition d'image, une feuille contient des commandes de calcul, etc.

Système numérique

Un système de numération est déterminé par le nombre de caractères disponibles pour représenter les nombres. Par exemple, le système décimal est basé sur les chiffres (0..9), le système binaire sur les chiffres 0 et 1, et le système hexadécimal sur 16 caractères (0...9 et A...F).

Clé primaire

Une clé primaire est utilisée en tant qu'identificateur unique des champs de base de données. L'identificateur unique des champs de base de données est utilisé dans les bases de données relationnelles pour accéder aux données d'autres tables. Si une clé primaire est référencée à partir d'une autre table, on parle alors de clé étrangère.

Dans LibreOffice, vous pouvez définir des clés primaires dans l'ébauche d'une table en sélectionnant, dans le menu contextuel de l'en-tête de ligne, la commande correspondante pour le champ sélectionné.

Aidez-nous !