Fonctions statistiques - CinquiĂšme partie

COEFFICIENTASYMETRIEP

Calcule le coefficient d'asymétrie d'une distribution en utilisant la population d'une variable aléatoire.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.1 de LibreOffice.


Syntaxe

COEFFICIENTASYMETRIEP(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

Les paramÚtres doivent spécifier au moins trois valeurs.

note

Cette fonction fait partie du standard Open Document Format for Office Applications (Open Document) Version 1.2 (ISO/IEC 26300:2-2015)


note

Cette fonction ignore tout texte ou cellule vide dans une plage de données. Si vous soupçonnez des résultats erronés de cette fonction, recherchez du texte dans les plages de données. Pour mettre en évidence le contenu du texte dans une plage de données, utilisez la fonction Mise en évidence des valeurs.


Exemples

COEFFICIENTASYMETRIEP(2;3;1;6;8;5) renvoi 0,2329985562

COEFFICIENTASYMETRIEP(A1:A6) renvoi 0,2329985562, lorsque la plage A1:A6 contient {2;3;1;6;8;5}

CENTREE.REDUITE

Convertit une variable aléatoire en valeur standardisée.

Syntaxe

CENTREE.REDUITE(nombre;moyenne,Ă©cart_type)

nombreest la valeur Ă  standardiser.

moyenne représente la moyenne arithmétique de la distribution.

Ă©cart_type est l'Ă©cart type de la distribution.

Exemple

=CENTREE.REDUITE(11;10;1) renvoie 1. La valeur 11 dans une distribution normale avec une moyenne de 10 et un Ă©cart type de 1 est bien au-dessus de la moyenne de 10, comme la valeur 1 est au-dessus de la moyenne de la distribution normale standard.

COEFFICIENT.ASYMETRIE

Renvoie l'asymétrie d'une distribution.

Syntaxe

COEFFICIENT.ASYMETRIE(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

Les paramÚtres doivent spécifier au moins trois valeurs.

note

Cette fonction ignore tout texte ou cellule vide dans une plage de données. Si vous soupçonnez des résultats erronés de cette fonction, recherchez du texte dans les plages de données. Pour mettre en évidence le contenu du texte dans une plage de données, utilisez la fonction Mise en évidence des valeurs.


Exemple

=COEFFICIENT.ASYMETRIQUE(A1:A50) calcule le coefficient asymétrique des données référencées.

ECARTYPE

Estime l'Ă©cart type Ă  partir d'un Ă©chantillon.

Syntaxe

ECARTYPE(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

Les paramÚtres doivent spécifier au moins deux valeurs.

note

Cette fonction ignore tout texte ou cellule vide dans une plage de données. Si vous soupçonnez des résultats erronés de cette fonction, recherchez du texte dans les plages de données. Pour mettre en évidence le contenu du texte dans une plage de données, utilisez la fonction Mise en évidence des valeurs.


Exemple

=ECARTYPE(A1:A50) renvoie l'écart type estimé basé sur les données référencées.

ECARTYPE.P

Calcule l'Ă©cart type sur la base de la population totale.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

ECARTYPE.P(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

Exemple

=ECARTYPE.P(A1:A50) renvoie l'écart type estimé basé sur les données référencées.

ECARTYPE.S

Calcule l'Ă©cart type sur la base d'un Ă©chantillon de la population.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

ECARTYPE.S(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

Les paramÚtres doivent spécifier au moins deux valeurs.

Exemple

=ECARTYPE.S(A1:A50) renvoie l'écart type des données référencées.

ECARTYPEA

Calcule l'Ă©cart type d'une estimation Ă  partir d'un Ă©chantillon.

Syntaxe

ECARTYPEA(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

Les paramÚtres doivent spécifier au moins deux valeurs. Le texte a la valeur 0.

Exemple

=ECARTYPE(A1:A50) renvoie l'écart type estimé basé sur les données référencées.

ECARTYPEP

Calcule l'Ă©cart type sur la base de la population totale.

Syntaxe

ECARTYPEP(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

note

Cette fonction ignore tout texte ou cellule vide dans une plage de données. Si vous soupçonnez des résultats erronés de cette fonction, recherchez du texte dans les plages de données. Pour mettre en évidence le contenu du texte dans une plage de données, utilisez la fonction Mise en évidence des valeurs.


Exemple

=ECARTYPEP(A1:A50) renvoie l'écart type des données référencées.

ECARTYPEPA

Calcule l'Ă©cart type sur la base de la population totale.

Syntaxe

ECARTYPEPA(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

Le texte a la valeur 0.

Exemple

=ECARTYPEPA(A1:A50) renvoie l'écart type des données référencées.

ERREUR.TYPE.XY

Renvoie l'erreur standard de la valeur y prévue pour chaque x de la régression.

Syntaxe

ERREUR.TYPE.XY(données_Y;données_X)

données_Y est la matrice des données Y.

données_X est la matrice des données X.

Exemple

=ERREUR.TYPE.XY(A1:A50;B1:B50)

LOI.NORMALE.STANDARD

Renvoie la fonction de répartition normale standard. La distribution possÚde une moyenne de zéro et un écart type de un.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.3 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.NORMALE.STANDARD(nombre;cumulatif)

nombre reprĂ©sente la valeur par rapport Ă  laquelle la distribution cumulative normale standard doit ĂȘtre calculĂ©e.

cumulatif 0 ou Faux calcule la fonction de densité de distribution. Les autres valeurs ou Vrai calcule la fonction de répartition cumulative.

Exemple

=LOI.NORMALE.STANDARD(1;0) renvoie 0,2419707245.

=LOI.NORMALE.STANDARD(1) renvoie 0,8413447461. La zone en-dessous de la courbe de distribution normale standard Ă  la gauche de la valeur X est 84% de la zone totale.

LOI.NORMALE.STANDARD.INVERSE

Renvoie, pour une probabilité donnée, la valeur d'une variable aléatoire suivant une loi normale standard.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.3 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.NORMALE.STANDARD.INVERSE(nombre)

nombre est la probabilité pour laquelle la distribution normale standard inverse est calculée.

Exemple

=LOI.NORMALES.STANDARD.INVERSE(0,908789) renvoie 1,333334673.

LOI.STUDENT

Renvoie la distribution T.

Syntaxe

LOI.STUDENT(nombre;degrés_liberté;mode)

nombre est la valeur pour laquelle la distribution T est calculée.

degrés_liberté est le nombre de degrés de liberté de la distribution T.

mode = 1 calcule le test unilatéral, mode = 2 calcule le test bilatéral.

Exemple

=LOI.STUDENT(12;5;1)

LOI.STUDENT.BILATERALE

Calcule la distribution bilatérale T de Student, qui est une distribution de probabilité continue qui est souvent utilisée pour tester des hypothÚses sur de petits échantillons d'ensembles de données.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.3 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.STUDENT.BILATERALE(nombre;degrés_liberté)

nombre est la valeur pour laquelle la distribution T est calculée.

degrés_liberté est le nombre de degrés de liberté de la distribution T.

Exemple

=LOI.STUDENT.BILATERALE(1;10) renvoie 0,3408931323.

LOI.STUDENT.DROITE

Calcule la latéralité droite d'une distribution T de Student, qui est une distribution de probabilité continue qui est souvent utilisée pour tester des hypothÚses sur de petits échantillons d'ensembles de données.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.3 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.STUDENT.DROITE(nombre;degrés_liberté)

nombre est la valeur pour laquelle la distribution T est calculée.

degrés_liberté est le nombre de degrés de liberté de la distribution T.

Exemple

=LOI.STUDENT.DROITE(1;10) renvoie 0,1704465662.

LOI.STUDENT.INVERSE

Renvoie l'inverse unilatéral de la distribution T.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.3 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.STUDENT.INVERSE(nombre;degrés_liberté)

nombre représente la probabilité associée à la loi unilatérale T de Student.

degrés_liberté est le nombre de degrés de liberté de la distribution T.

Exemple

=LOI.STUDENT.INVERSE(0,1;6) renvoie -1.4397557473.

LOI.STUDENT.INVERSE.BILATERALE

Calcule l'inverse d'une distribution T bilatérale qui est une répartition de probabilité continue qui est souvent utilisée pour tester des hypothÚses sur de petits échantillons d'ensembles de données.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.3 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.STUDENT.INVERSE.BILATERALE(nombre;degrés_liberté)

nombre représente la probabilité associée à la loi bilatérale T de Student.

degrés_liberté est le nombre de degrés de liberté de la distribution T.

Exemple

=LOI.STUDENT.INVERSE.BILATERALE(0,25;10) renvoie 1,221255395.

LOI.STUDENT.N

Renvoie la distribution T.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.3 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.STUDENT.N(nombre;degrés_liberté;cumulatif)

nombre est la valeur pour laquelle la distribution T est calculée.

degrés_liberté est le nombre de degrés de liberté de la distribution T.

cumulatif = 0 ou FAUX renvoie la fonction de densité de probabilité, 1 ou VRAI renvoie la fonction de distribution cumulative.

Exemple

=LOI.STUDENT.N(1;10;VRAI renvoie 0,8295534338

LOI.WEIBULL

Renvoie les valeurs suivant la loi de Weibull.

La LOI.WEIBULL est une distribution de probabilitĂ© continue, avec les paramĂštres Alpha > 0 (forme) et BĂȘta > 0 (Ă©chelle).

Si C est 0, LOI.WEIBULL calcule la fonction de densité de probabilité.

Si C est 1, LOI.WEIBULL calcule la fonction de distribution cumulative.

Syntaxe

WEIBULL(nombre;alpha;bĂȘta;cumulative)

nombre est la valeur Ă  laquelle la fonction Weibull doit ĂȘtre Ă©valuĂ©e.

alpha représente le paramÚtre de forme de la distribution Weibull.

bĂȘta reprĂ©sente le paramĂštre d'Ă©chelle de la distribution Weibull.

cumulative indique le type de la fonction.

Exemple

=LOI.WEIBULL(2;1;1;1) renvoie 0,86.

Voir Ă©galement la page Wiki.

LOI.WEIBULL

Renvoie les valeurs suivant la loi de Weibull.

La LOI.WEIBULL est une distribution de probabilitĂ© continue, avec les paramĂštres Alpha > 0 (forme) et BĂȘta > 0 (Ă©chelle).

Si cumulative est 0, LOI.WEIBULL calcule la fonction de densité de probabilité.

Si cumulative est 1, LOI.WEIBULL calcule la fonction de distribution cumulative.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

WEIBULL(nombre;alpha;bĂȘta;cumulative)

nombre est la valeur Ă  laquelle la fonction Weibull doit ĂȘtre Ă©valuĂ©e.

alpha représente le paramÚtre de forme de la distribution Weibull.

bĂȘta reprĂ©sente le paramĂštre d'Ă©chelle de la distribution Weibull.

cumulative indique le type de la fonction.

Exemple

=LOI.WEIBULL(2;1;1;1) renvoie 0.8646647168.

Voir Ă©galement la page Wiki.

LOINORMALESTANDARD

Renvoie la fonction de répartition normale standard. La distribution possÚde une moyenne de zéro et un écart type de un.

Soit GAUSS(x)=LOINORMALESTANDARD(x)-0,5

Syntaxe

LOINORMALESTANDARD (nombre)

nombre reprĂ©sente la valeur par rapport Ă  laquelle la distribution cumulative normale standard doit ĂȘtre calculĂ©e.

Exemple

=LOINORMALESTANDARD(1) renvoie 0,84. La zone en-dessous de la courbe de distribution normale standard Ă  la gauche de la valeur X est 84% de la zone totale.

LOINORMALESTANDARDINVERSE

Renvoie, pour une probabilité donnée, la valeur d'une variable aléatoire suivant une loi normale standard.

Syntaxe

LOINORMALESTANDARDINVERSE (nombre)

nombre est la probabilité pour laquelle la distribution normale standard inverse est calculée.

Exemple

=LOINORMALESTANDARDINVERSE(0,908789) renvoie 1,3333.

LOISTUDENTINVERSE

Renvoie l'inverse de la distribution T.

Syntaxe

LOISTUDENTINVERSE(nombre;degrés_liberté)

nombre représente la probabilité associée à la loi bilatérale T de Student.

degrés_liberté est le nombre de degrés de liberté de la distribution T.

Exemple

=LOISTUDENTINVERSE(0,1;6) renvoie 1,94

MOYENNE.RANG

Renvoie le rang statistique d'une valeur donnée dans une matrice de valeurs fournie. S'il y a des valeurs dupliquées dans la liste, le rang moyen est renvoyé.

note

La différence entre MOYENNE.RANG et EQUATION.RANG intervient lorsqu'il y a des doublons dans la liste des valeurs. La fonction EQUATION.RANG renvoie le rang inférieur alors que la fonction MOYENNE.RANG renvoie le rang moyen.


tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.3 de LibreOffice.


Syntaxe

MOYENNE.RANG(valeur;données[;type])

valeur est la valeur dont le rang doit ĂȘtre dĂ©terminĂ©.

données représente la matrice de données d'une série de valeurs.

type (facultatif) définit l'ordre de la séquence.

Si Type = 0, la matrice est parcourue dans l'ordre décroissant, du dernier élément vers le premier (ordre par défaut),

Si Type = 1, la matrice est parcourue dans l'ordre croissant, du premier élément vers le dernier.

Exemple

=MOYENNE.RANG(A10;A1:A50) renvoie le rang de la valeur en A10 dans la plage de valeurs A1:A50. Si valeur n'existe pas dans la plage, un message d'erreur est affiché.

PENTE

Renvoie la pente d'une droite de régression linéaire. La pente s'ajuste aux points de données définis par les valeurs x et y.

Syntaxe

PENTE(données_Y;données_X)

données_Y est la matrice des données Y.

données_X est la matrice des données X.

Exemple

=PENTE(A1:A50;B1:B50)

PERMUTATION

Renvoie le nombre de permutations pour un nombre donné d'objets.

Syntaxe

PERMUTATIONS(nombre_1;nombre_2)

nombre_1 représente le nombre total d'objets.

nombre_2 représente le nombre d'objets dans chaque permutation.

Exemple

=PERMUTATIONS(6;3) renvoie 120. Il y a 120 possibilités différentes de prendre une séquence de 3 cartes à jouer dans 6 cartes à jouer.

PERMUTATIONA

Renvoie le nombre de permutations pour un nombre d'objets donné (les répétitions sont autorisées).

Syntaxe

PERMUTATIONA(nombre_1;nombre_2)

nombre_1 représente le nombre total d'objets.

nombre_2 représente le nombre d'objets dans chaque permutation.

Exemple

À quelle frĂ©quence est-il possible de sĂ©lectionner 2 Ă©lĂ©ments d'un Ă©chantillon de 11 Ă©lĂ©ments ?

=PERMUTATIONA(11;2) renvoie 121.

=PERMUTATIONA(6;3) renvoie 216. Il y a 216 possibilités différentes de faire une séquence de trois cartes à jouer sur six cartes à jouer, si chaque carte est retournée avant que la prochaine soit tirée.

PREVISION

Extrapole les valeurs futures Ă  partir des valeurs x et y existantes.

Syntaxe

PREVISION(valeur;données_Y;données_X)

valeur reprĂ©sente la valeur x, pour laquelle la valeur y doit ĂȘtre renvoyĂ©e sur la rĂ©gression linĂ©aire.

données_Y est la matrice ou la plage de Y connus.

données_X est la matrice ou plage de X connus.

Exemple

=PREVISION(50;A1:A50;B1;B50) renvoie la valeur Y attendue pour la valeur X de 50 si les valeurs X et Y dans les deux références sont liées par une courbe linéaire.

PREVISION.LINEAIRE

Extrapole les valeurs futures Ă  partir des valeurs x et y existantes.

Syntaxe

PREVISION.LINEAIRE(valeur;données_Y;données_X)

valeur reprĂ©sente la valeur x, pour laquelle la valeur y doit ĂȘtre renvoyĂ©e sur la rĂ©gression linĂ©aire.

données_Y est la matrice ou la plage de Y connus.

données_X est la matrice ou plage de X connus.

Exemple

=PREVISION.LINEAIRE(50;A1:A50;B1;B50) renvoie la valeur Y attendue pour la valeur X de 50 si les valeurs X et Y dans les deux références sont liées par une courbe linéaire.

PROBABILITE

Renvoie la probabilité que les valeurs d'une plage sont entre deux limites. S'il n'y a pas de valeur fin, cette fonction calcule la probabilité basée sur le principe que les valeurs de données sont égales à la valeur de départ.

Syntaxe

PROBABILITE(données;probabilité;début[;fin])

données représente la matrice de données d'une série de valeurs.

probabilité est la matrice ou la plage des probabilités correspondantes.

dĂ©but reprĂ©sente la valeur infĂ©rieure de l'intervalle dont les probabilitĂ©s doivent ĂȘtre additionnĂ©es.

fin (facultatif) est la valeur de fin de l'intervalle dont les probabilités sont additionnées. Si ce paramÚtre est manquant, la probabilité pour la valeur de début est calculée.

Exemple

=PROBABILITE(A1:A50;B1:B50;50;60) renvoie la probabilité avec laquelle une valeur dans la plage A1:A50 est aussi dans les limites de 50 et 60. Chaque valeur dans la plage A1:A50 a une probabilité dans la plage B1:B50.

RANG

Renvoie le rang d'un nombre dans un Ă©chantillon.

Syntaxe

RANG(valeur;données[;type])

valeur est la valeur dont le rang doit ĂȘtre dĂ©terminĂ©.

données représente la matrice ou la plage de données d'un échantillon.

type (facultatif) définit l'ordre de la séquence.

Si Type = 0, la matrice est parcourue dans l'ordre décroissant, du dernier élément vers le premier (ordre par défaut),

si Type = 1, la matrice est parcourue dans l'ordre croissant, du premier élément vers le dernier.

note

Cette fonction ignore tout texte ou cellule vide dans une plage de données. Si vous soupçonnez des résultats erronés de cette fonction, recherchez du texte dans les plages de données. Pour mettre en évidence le contenu du texte dans une plage de données, utilisez la fonction Mise en évidence des valeurs.


Exemple

=RANG(A10;A1:A50) renvoie le rang de la valeur en A10 dans la plage de valeurs A1:A50. Si valeur n'existe pas dans la plage, un message d'erreur est affiché.

RANG.EQUATION

Renvoie le rang statistique d'une valeur donnĂ©e dans une matrice de valeurs fournie. S'il y a des doublons dans la liste, ils ont le mĂȘme rang.

note

La différence entre MOYENNE.RANG et RANG.EQUATION intervient lorsqu'il y a des doublons dans la liste des valeurs. La fonction RANG.EQUATION renvoie la valeur inférieure alors que la fonction MOYENNE.RANG renvoie le rang moyen.


tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.3 de LibreOffice.


Syntaxe

RANG.EQUATION(valeur;données[;type])

valeur est la valeur dont le rang doit ĂȘtre dĂ©terminĂ©.

données représente la matrice de données d'une série de valeurs.

type (facultatif) définit l'ordre de la séquence.

Si Type = 0, la matrice est parcourue dans l'ordre décroissant, du dernier élément vers le premier (ordre par défaut),

si Type = 1, la matrice est parcourue dans l'ordre croissant, du premier élément vers le dernier.

Exemple

=RANG.EQUATION(A10;A1:A50) renvoie le rang de la valeur en A10 dans la plage de valeurs A1:A50. Si valeur n'existe pas dans la plage, un message d'erreur est affiché.

SOMME.CARRES.ECARTS

Renvoie la somme des carrés des écarts à partir d'une moyenne échantillonnée.

Syntaxe

SOMME.CARRES.ECARTS(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

note

Cette fonction ignore tout texte ou cellule vide dans une plage de données. Si vous soupçonnez des résultats erronés de cette fonction, recherchez du texte dans les plages de données. Pour mettre en évidence le contenu du texte dans une plage de données, utilisez la fonction Mise en évidence des valeurs.


Exemple

=SOMME.CARRES.ECARTS(A1:A50)

TEST.STUDENT

Renvoie la probabilité associée à un test T de Student.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.3 de LibreOffice.


Syntaxe

TEST.STUDENT(données_1;données_2;mode;type)

données_1 est la matrice ou la plage de données dépendante pour le premier enregistrement.

données_2 est la matrice ou la plage de données dépendante pour le second enregistrement.

mode = 1 calcule le test unilatéral, mode = 2 calcule le test bilatéral.

type reprĂ©sente le type de test T Ă  exĂ©cuter. Type 1 signifie rĂ©uni. Type 2 signifie deux Ă©chantillons, mĂȘme variance (homoscĂ©dastique). Type 3 signifie deux Ă©chantillons, variance diffĂ©rente (hĂ©tĂ©roscĂ©dastique).

Exemple

=TEST.STUDENT(A1:A50;B1:B50;2;2)

TESTSTUDENT

Renvoie la probabilité associée à un test T de Student.

Syntaxe

TESTSTUDENT(données_1;données_2;mode;type)

données_1 est la matrice ou la plage de données dépendante pour le premier enregistrement.

données_2 est la matrice ou la plage de données dépendante pour le second enregistrement.

mode = 1 calcule le test unilatéral, mode = 2 calcule le test bilatéral.

type reprĂ©sente le type de test T Ă  exĂ©cuter. Type 1 signifie rĂ©uni. Type 2 signifie deux Ă©chantillons, mĂȘme variance (homoscĂ©dastique). Type 3 signifie deux Ă©chantillons, variance diffĂ©rente (hĂ©tĂ©roscĂ©dastique).

Exemple

=TESTSTUDENT(A1:A50;B1:B50;2;2)

VAR

Estime la variance basée sur une échantillon.

Syntaxe

VAR(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

Les paramÚtres doivent spécifier au moins deux valeurs.

note

Cette fonction ignore tout texte ou cellule vide dans une plage de données. Si vous soupçonnez des résultats erronés de cette fonction, recherchez du texte dans les plages de données. Pour mettre en évidence le contenu du texte dans une plage de données, utilisez la fonction Mise en évidence des valeurs.


Exemple

=VAR(A1:A50)

VAR.P

Calcule la variance basée sur la population totale.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

VAR.P(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

Exemple

=VAR.P(A1:A50)

VAR.PA

Calcule la variance sur la base de la population totale. La valeur du texte est nulle.

Syntaxe

VAR.PA(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

Exemple

=VAR.PA(A1:A50)

VAR.S

Estime la variance basée sur une échantillon.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

VAR.S(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

Les paramÚtres doivent spécifier au moins deux valeurs.

Exemple

=VAR.S(A1:A50)

VARA

Estime la variance d'une population en se basant sur un Ă©chantillon de cette population. La valeur du texte est nulle (0).

Syntaxe

VARA(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

Les paramÚtres doivent spécifier au moins deux valeurs.

Exemple

=VARA(A1:A50)

VARP

Calcule la variance basée sur la population totale.

Syntaxe

VARP(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

note

Cette fonction ignore tout texte ou cellule vide dans une plage de données. Si vous soupçonnez des résultats erronés de cette fonction, recherchez du texte dans les plages de données. Pour mettre en évidence le contenu du texte dans une plage de données, utilisez la fonction Mise en évidence des valeurs.


Exemple

=VARP(A1:A50)

Aidez-nous !