Fonctions statistiques - Première partie

NB.SI.ENS

Renvoie le nombre de cellules qui correspond aux critères dans des plages multiples.

B

Renvoie la probabilité d'un échantillon avec une distribution binomiale.

Syntaxe

B(tirages;probabilités;T1[;T2])

tirages représente le nombre de tirages indépendants.

probabilités la probabilité de succès de chaque tirage.

T1 définit la limite inférieure du nombre de tirages.

T2 (facultatif) définit la limite supérieure du nombre de tirages.

Exemple

Quelle est la probabilité pour qu'un six soit obtenu deux fois avec dix lancés de dés ? La probabilité d'avoir un six (ou tout autre nombre additionné) est 1/6 ; la formule en découlant est :

=B(10;1/6;2) renvoie une probabilité de 29%.

BETA.INVERSE

Renvoie l'inverse de la fonction de densité de distribution de la probabilité suivant une loi bêta cumulée.

Syntaxe

BETA.INVERSE(nombre;alpha;bêta[;début[;fin]])

nombre représente la valeur pour laquelle la fonction doit être évaluée dans l'intervalle début à fin.

alpha est un paramètre de la distribution.

bêta est un paramètre de la distribution.

début (facultatif) est la limite inférieure de nombre.

fin (facultatif) représente la limite supérieure de nombre.

Dans les fonctions LibreOffice Calc, les param√®tres marqu√©s comme "facultatifs" peuvent √™tre ignor√©s lorsqu'ils ne sont pas suivis d'autres param√®tres. Par exemple, dans une fonction comportant quatre param√®tres, o√Ļ les deux derniers param√®tres sont marqu√©s comme "facultatifs", le param√®tre 4 ou les param√®tres 3 et 4 peuvent √™tre ignor√©s, mais le param√®tre 3 seul ne peut √™tre ignor√©.

Exemple

=BETA.INVERSE(0,5;5;10) renvoie la valeur 0,33.

BETA.INVERSE

Renvoie l'inverse de la fonction de densité de distribution de la probabilité suivant une loi bêta cumulée.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

BETA.INVERSE(nombre;alpha;bêta[;début[;fin]])

nombre représente la valeur pour laquelle la fonction doit être évaluée dans l'intervalle début à fin.

alpha est un paramètre de la distribution.

bêta est un paramètre de la distribution.

début (facultatif) est la limite inférieure de nombre.

fin (facultatif) représente la limite supérieure de nombre.

Dans les fonctions LibreOffice Calc, les param√®tres marqu√©s comme "facultatifs" peuvent √™tre ignor√©s lorsqu'ils ne sont pas suivis d'autres param√®tres. Par exemple, dans une fonction comportant quatre param√®tres, o√Ļ les deux derniers param√®tres sont marqu√©s comme "facultatifs", le param√®tre 4 ou les param√®tres 3 et 4 peuvent √™tre ignor√©s, mais le param√®tre 3 seul ne peut √™tre ignor√©.

Exemple

=BETA.INVERSE(0,5;5;10) renvoie la valeur 0,3257511553.

COEFFICIENT.DETERMINATION

Renvoie le carré d'un coefficient de corrélation de Pearson sur la base des données fournies. Le coefficient de détermination permet de mesurer la pertinence d'un ajustement et peut servir à effectuer une analyse de régression.

Syntaxe

COEFFICIENT.DETERMINATION(données_Y;données_X)

données_Y représente une matrice ou une plage de points de données.

données_X représente une matrice ou une plage de points de données.

Exemple

=COEFFICIENT.DETERMINATION(A1:A20;B1:B20) calcule le coefficient de corrélation pour les deux ensembles de données des colonnes A et B.

KHIDEUX

Renvoie la valeur de densité de distribution ou la fonction de répartition pour la loi Khi-deux.

Syntaxe

KHIDEUX(nombre;degrés_liberté[;cumulatif])

nombre est le nombre pour lequel la fonction est calculée.

degrés_liberté est le degré de liberté de la fonction Khi-deux.

cumulatif (facultatif) : 0 ou Faux calcule la fonction de densité de distribution. Les autres valeurs ou Vrai ou omis calcule la fonction de répartition.

KHIDEUX.INVERSE

Renvoie, pour une probabilité unilatérale donnée, la valeur d'une variable aléatoire suivant une loi du Khi-deux.

Syntaxe

KHIDEUX.INVERSE(nombre;degré_liberté)

nombre représente la valeur de la probabilité d'erreur.

degrés_liberté représente les degrés de liberté de l'expérience.

Exemple

Un d√© est jet√© 1020 fois. Les nombres additionn√©s sortant sont 195,151,148,189,183 et 154 (valeurs observ√©es). L'hypoth√®se suivante doit √™tre contr√īl√©e : le d√© est-il bon.

La loi khideux de la série de données est déterminée par la formule décrite ci-dessus. Puisque la valeur attendue pour un certain nombre additionné est n fois 1/6, donc 1020/6 = 170, la formule du khideux donne une valeur de 13,27.

Lorsque le khi-deux (observé) est supérieur ou égal au khi-deux KHIDEUX.INVERSE (théorique), l'hypothèse n'est pas vérifiée puisque l'écart entre la théorie et l'expérience est trop grand ; Lorsque le khi-deux observé est inférieur à KHIDEUX.INVERSE, l'hypothèse, avec la probabilité d'erreur donnée, est vérifiée.

=LOI.KHIDEUX.INVERSE(0,05;5) renvoie 11,07.

=LOI.KHIDEUX.INVERSE(0,02;5) renvoie 13,39.

Avec une probabilité d'erreur de 5%, le dé est faussé, avec une probabilité d'erreur de 2%, il n'y a aucune raison de douter de son authenticité.

LOI.BETA

Renvoie la fonction bêta.

Syntaxe

LOI.BETA(nombre;alpha;bêta[;début[;fin[;cumulatif]]])

nombre représente la valeur pour laquelle la fonction doit être évaluée dans l'intervalle début à fin.

alpha est un paramètre de la distribution.

bêta est un paramètre de la distribution.

début (facultatif) est la limite inférieure de nombre.

fin (facultatif) représente la limite supérieure de nombre.

cumulatif (facultatif) peut être 0 ou Faux pour calculer la densité de distribution. Cela peut être toute autre valeur ou Vrai ou omis pour calculer la fonction de répartition.

Dans les fonctions LibreOffice Calc, les param√®tres marqu√©s comme "facultatifs" peuvent √™tre ignor√©s lorsqu'ils ne sont pas suivis d'autres param√®tres. Par exemple, dans une fonction comportant quatre param√®tres, o√Ļ les deux derniers param√®tres sont marqu√©s comme "facultatifs", le param√®tre 4 ou les param√®tres 3 et 4 peuvent √™tre ignor√©s, mais le param√®tre 3 seul ne peut √™tre ignor√©.

Exemple

=LOIBETA(0,75;3;4) renvoie la valeur 0,96.

LOI.BETA

Renvoie la fonction bêta.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.BETA(nombre;alpha;bêta;cumulatif[;début[;fin]])

nombre (requis) représente la valeur pour laquelle la fonction doit être évaluée dans l'intervalle début à fin.

alpha (requis) est un paramètre de la distribution.

bêta (requis) est un paramètre de la distribution.

Cumulatif (requis) peut être 0 ou Faux pour calculer la densité de distribution. Cela peut être toute autre valeur ou Vrai ou omis pour calculer la fonction de répartition.

début (facultatif) est la limite inférieure de nombre.

fin (facultatif) représente la limite supérieure de nombre.

Dans les fonctions LibreOffice Calc, les param√®tres marqu√©s comme "facultatifs" peuvent √™tre ignor√©s lorsqu'ils ne sont pas suivis d'autres param√®tres. Par exemple, dans une fonction comportant quatre param√®tres, o√Ļ les deux derniers param√®tres sont marqu√©s comme "facultatifs", le param√®tre 4 ou les param√®tres 3 et 4 peuvent √™tre ignor√©s, mais le param√®tre 3 seul ne peut √™tre ignor√©.

Exemple

=LOI.BETA(2;8;10;1;1;3) renvoie la valeur 0,6854706

=LOI.BETA(2;8;10;0;1;3) renvoie la valeur 1,4837646

LOI.BINOMIALE

Renvoie la probabilité d'une variable aléatoire discrète suivant la loi binomiale.

Syntaxe

LOI.BINOMIALE(X;tirages;probabilité_succès;cumulative)

X représente le nombre de succès obtenus dans un ensemble de tirages.

tirages représente le nombre de tirages indépendants.

probabilité_succès représente la probabilité de succès de chaque tirage.

cumulative = 0 calcule la probabilité d'un événement unique et cumulative = 1 calcule la probabilité cumulative.

Exemple

=LOI.BINOMIALE(A1;12;0.5;0) affiche (si les valeurs 0 à 12 sont saisies en A1) la probabilité de 12 retournements d'une pièce qui tombera sur face le nombre exact de fois saisi en A1.

=LOI.BINOMIALE(A1;12;0.5;1) affiche les probabilités cumulatives pour la même série. Par exemple, si A1 = 4, la probabilité cumulative des séries est 0, 1, 2, 3 ou 4 fois face (OU non exclusif).

LOI.BINOMIALE

Renvoie la probabilité d'une variable aléatoire discrète suivant la loi binomiale.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.BINOMIALE(X;tirages;probabilité_succès;cumulative)

X représente le nombre de succès obtenus dans un ensemble de tirages.

tirages représente le nombre de tirages indépendants.

probabilité_succès représente la probabilité de succès de chaque tirage.

cumulative = 0 calcule la probabilité d'un événement unique et cumulative = 1 calcule la probabilité cumulative.

Exemple

=LOI.BINOMIALE(A1;12;0.5;0) affiche (si les valeurs 0 à 12 sont saisies en A1) la probabilité de 12 retournements d'une pièce qui tombera sur face le nombre exact de fois saisi en A1.

=LOI.BINOMIALE(A1;12;0.5;1) affiche les probabilités cumulatives pour la même série. Par exemple, si A1 = 4, la probabilité cumulative des séries est 0, 1, 2, 3 ou 4 fois face (OU non exclusif).

LOI.BINOMIALE.INVERSE.N

Renvoie la plus petite valeur pour laquelle la distribution binomiale cumulée est inférieure ou égale à une valeur critère.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.BINOMIALE.INVERSE.N(tirage;probabilité;alpha)

tirages représente le nombre total de tirages

probabilité est la probabilité de succès de chaque tirage.

alpha est la probabilité limite qui doit être égalée ou excédée.

Exemple

LOI.BINOMIALE.INVERSE.N(8;0,6;0,9) renvoie 7, la plus petite valeur pour laquelle la distribution binomiale cumulative est supérieure ou égale à la valeur critère.

LOI.EXPONENTIELLE

Renvoie la probabilité d'une variable aléatoire continue suivant une loi exponentielle.

Syntaxe

LOI.EXPONENTIELLE(nombre;lambda;cumulative)

nombre est la valeur de la fonction.

lambda est la valeur de paramètre.

cumulativereprésente une valeur logique déterminant le mode de calcul de la fonction : cumulative = 0 calcule la fonction de densité et cumulative = 1 calcule la distribution.

Exemple

=LOI.EXPONENTIELLE(3;0,5;1) renvoie 0,78.

LOI.EXPONENTIELLE

Renvoie la probabilité d'une variable aléatoire continue suivant une loi exponentielle.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.EXPONENTIELLE(nombre;lambda;cumulative)

nombre est la valeur de la fonction.

lambda est la valeur de paramètre.

cumulativereprésente une valeur logique déterminant le mode de calcul de la fonction : cumulative = 0 calcule la fonction de densité et cumulative = 1 calcule la distribution.

Exemple

=LOI.EXPONENTIELLE(3;0,5;1) renvoie 0,7768698399.

LOI.KHIDEUX

Retourne la valeur de probabilité à partir du khi-deux indiqué pour qu'une hypothèse soit vérifiée. LOI.KHIDEUX compare la valeur khi-deux correspondant à un échantillon de population, calculée à partir de la somme (valeur attendue - valeur observée)^2/valeur attendue pour toutes les valeurs avec la loi théorique khi-deux. À partir de cette comparaison, elle détermine la probabilité d'erreur de l'hypothèse à vérifier.

La probabilité déterminée avec la LOI.KHIDEUX peut l'être également avec la fonction TEST.KHIDEUX.

Syntaxe

LOI.KHIDEUX(nombre;degrés_liberté)

nombre est la valeur du khi-deux de l'échantillon pour lequel la probabilité d'erreur doit être déterminée.

degrés_liberté sont les degrés de liberté de l'expérience.

Exemple

=LOI.KHIDEUX(13,27;5) égale 0,02.

Lorsque la valeur du khi-deux de la série de données s'élève à 13,27 et lorsque l'expérience a 5 degrés de liberté, l'hypothèse sera alors vérifiée avec une probabilité d'erreur de 2%.

LOI.KHIDEUX.DROITE

Retourne la valeur de probabilité à partir du khi-deux indiqué pour qu'une hypothèse soit vérifiée. LOI.KHIDEUX.DROITE compare la valeur khi-deux correspondant à un échantillon de population, calculée à partir de la somme (valeur attendue - valeur observée)^2/valeur attendue pour toutes les valeurs avec la loi théorique khi-deux. À partir de cette comparaison, elle détermine la probabilité d'erreur de l'hypothèse à vérifier.

La probabilité déterminée avec la LOI.KHIDEUX.DROITE peut l'être également avec la fonction TEST.KHIDEUX.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.KHIDEUX.DROITE(nombre;degrés_liberté)

nombre est la valeur du khi-deux de l'échantillon pour lequel la probabilité d'erreur doit être déterminée.

degrés_liberté sont les degrés de liberté de l'expérience.

Exemple

=LOI.KHIDEUX.DROITE(13,27;5) égale 0,0209757694.

Lorsque la valeur du khi-deux de la série de données s'élève à 13,27 et lorsque l'expérience a 5 degrés de liberté, l'hypothèse sera alors vérifiée avec une probabilité d'erreur de 2%.

LOI.KHIDEUX.INVERSE

Renvoie l'inverse de KHIDEUX.

Syntaxe

LOIKHIDEUXINVERSE(probabilité;degré de liberté)

Probabilité est la valeur de probabilité pour laquelle l'inverse de loi Khi-deux doit être calculé.

Degrés de liberté est le degré de liberté de la fonction Khi-deux.

LOI.KHIDEUX.INVERSE

Renvoie l'inverse d'une probabilité latérale gauche d'une loi du Khi-deux.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.KHIDEUX.INVERSE(probabilité;degrés_liberté)

probabilité est la valeur de probabilité pour laquelle l'inverse de loi Khi-deux doit être calculé.

degrés_liberté est le degré de liberté de la fonction Khi-deux.

Exemple

=LOI.KHIDEUX.INVERSE(0,5;1) renvoie 0,4549364231.

LOI.KHIDEUX.INVERSE.DROITE

Renvoie, pour une probabilité unilatérale donnée, la valeur d'une variable aléatoire suivant une loi du Khi-deux.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.KHIDEUX.INVERSE.DROITE(nombre;degrés_liberté)

nombre représente la valeur de la probabilité d'erreur.

degrés_liberté représente les degrés de liberté de l'expérience.

Exemple

Un d√© est jet√© 1020 fois. Les nombres additionn√©s sortant sont 195,151,148,189,183 et 154 (valeurs observ√©es). L'hypoth√®se suivante doit √™tre contr√īl√©e : le d√© est-il bon.

La loi khideux de la série de données est déterminée par la formule décrite ci-dessus. Puisque la valeur attendue pour un certain nombre additionné est n fois 1/6, donc 1020/6 = 170, la formule du khideux donne une valeur de 13,27.

Lorsque le khi-deux (observé) est supérieur ou égal au khi-deux KHIDEUX.INVERSE (théorique), l'hypothèse n'est pas vérifiée puisque l'écart entre la théorie et l'expérience est trop grand ; Lorsque le khi-deux observé est inférieur à KHIDEUX.INVERSE, l'hypothèse, avec la probabilité d'erreur donnée, est vérifiée.

=LOI.KHIDEUX.INVERSE.DROITE(O,05;5) renvoie 11,0704976935.

=LOI.KHIDEUX.INVERSE.DROITE(0,02;5) renvoie 13,388222599.

Avec une probabilité d'erreur de 5%, le dé est faussé, avec une probabilité d'erreur de 2%, il n'y a aucune raison de douter de son authenticité.

LOI.KHIDEUX.N

La densité de distribution ou la fonction de répartition pour la loi Khi-deux.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

LOI.KHIDEUX.N(nombre;degrés_liberté;cumulatif)

nombre est la valeur du khi-deux de l'échantillon pour lequel la probabilité d'erreur doit être déterminée.

degrés_liberté sont les degrés de liberté de l'expérience.

cumulatif peut être 0 ou Faux pour calculer la densité de distribution. Cela peut être toute autre valeur ou Vrai pour calculer la fonction de répartition.

Exemple

=LOI.KHIDEUX.N(3;2;0) égale 0,1115650801, la fonction de densité de probabilité avec 2 degrés de liberté, à x = 3.

=LOI.KHIDEUX.N(3;2;1) égale 0,7768698399, la distribution khi-deux cumulative avec 2 degrés de liberté, à la valeur x = 3.

NB

Compte les nombres présents dans une liste d'arguments. Les entrées de texte sont ignorées.

Syntaxe

NB(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

note

Cette fonction ignore tout texte ou cellule vide dans une plage de données. Si vous soupçonnez des résultats erronés de cette fonction, recherchez du texte dans les plages de données. Pour mettre en évidence le contenu du texte dans une plage de données, utilisez la fonction Mise en évidence des valeurs.


Exemple

Les entrées 2, 4, 6 et huit dans les champs valeur_1-4 sont à compter.

=NB(2;4;6;"huit") = 3. Le compte de nombres est donc 3.

NB.SI

Indique le nombre de cellules répondant à certains critères dans une plage de cellules donnée.

Syntaxe

NB.SI(plage;critère)

plage est la plage de cellules à laquelle les critères doivent être appliqués.

Critère : un critère est une référence, un nombre ou un texte à une seule cellule. Il est utilisé dans les comparaisons avec le contenu des cellules.

Une référence à une cellule vide est interprétée comme la valeur numérique 0.

Une expression correspondante peut être :

La recherche prend en charge les caractères génériques ou les expressions régulières . Lorsque les expressions régulières sont activées, vous pouvez saisir "tous. *", Par exemple pour trouver le premier emplacement de "tous" suivi de n'importe quel caractère. Si vous souhaitez rechercher un texte qui est également une expression régulière, vous devez soit précéder chaque caractère d'un caractère "\", soit placer le texte dans \Q ...\E. Vous pouvez activer ou désactiver l'évaluation automatique des caractères génériques ou des expressions régulières dans - LibreOffice Calc - Calculer .

warning

Lorsque vous utilisez des fonctions o√Ļ un ou plusieurs arguments sont des cha√ģnes de crit√®res de recherche qui repr√©sentent une expression r√©guli√®re, la premi√®re tentative consiste √† convertir les crit√®res de cha√ģne en nombres. Par exemple, ".0" se convertira en 0.0 et ainsi de suite. En cas de succ√®s, la correspondance ne sera pas une correspondance d'expression r√©guli√®re mais une correspondance num√©rique. Cependant, lorsque vous passez √† un environnement local o√Ļ le s√©parateur d√©cimal n'est pas le point, la conversion d'expression r√©guli√®re fonctionne. Pour forcer l'√©valuation de l'expression r√©guli√®re au lieu d'une expression num√©rique, utilisez une expression qui ne peut pas √™tre mal interpr√©t√©e comme num√©rique, telle que ". [0]" ou ".\0" ou "(?I) .0".


Exemple

A1:A10 est une plage de cellules contenant les nombres 2000 à 2009. La cellule B1 contient le nombre 2006. Dans la cellule B2, saisissez la formule :

=NB.SI(A1:A10;2006) - cela renvoie 1.

=NB.SI(A1:A10;B1) - cela renvoie 1.

=NB.SI(A1:A10;">=2006") - cela renvoie 4.

=NB.SI(A1:A10;"<"&B1) - quand B1 contient 2006, cela renvoie 6.

=NB.SI(A1:A10;C2) o√Ļ la cellule C2 contient le texte >2006 compte le nombre de cellules dans la plage A1:A10 qui sont >2006.

Pour additionner uniquement des valeurs négatives : =SOMME.SI(A1:A10;"<0")

NB.VIDE

Renvoie le nombre de cellules vides.

Syntaxe

NB.VIDE(plage)

Renvoie le nombre de cellules vides dans la plage de cellule plage.

Exemple

=NB.VIDE(A1:B2) renvoie 4 si les cellules A1, A2, B1 et B2 sont toutes vides.

NBVAL

Compte le nombre de valeurs d'une liste d'arguments. Les entr√©es de type texte sont √©galement comptabilis√©es, m√™me celles qui sont constitu√©es d'une cha√ģne vide de longueur nulle. Dans les arguments de type matrice ou r√©f√©rence, les cellules vides sont ignor√©es.

Syntaxe

NBVAL(nombre1[;nombre2[;...;[nombre255]]]complexe1[;complexe2[;...;[complexe255]]])

nombre1;nombre2;...;[nombre255 sont des nombre, des références à des cellules ou à des plages de cellules de nombres.

Exemple

Les entrées 2, 4, 6 et huit dans les champs valeur_1-4 sont à compter.

=NBVAL(2;4;6;"huit") = 4. Le nombre de valeurs est donc 4.

ORDONNEE.ORIGINE

Calcule le point d'intersection d'une ligne avec les valeurs y, en utilisant des valeurs connues pour x et y.

Syntaxe

ORDONNEE.ORIGINE(données_Y;données_X)

données_Y est l'ensemble dépendant d'observations ou de données.

données_X est l'ensemble indépendant d'observations ou de données.

Les noms, matrices ou références utilisés doivent contenir des nombres. Les nombres peuvent aussi être directement saisis.

Exemple

Pour le calcul d'une section de coordonnées, les cellules D3:D9 sont utilisées comme valeur y et les cellules C3:C9 comme valeur x dans la table des exemples. L'entrée est la suivante :

=ORDONNEE.ORIGINE(D3:D9;C3:C9) = 2,15.

TEST.KHIDEUX

Donne la probabilité d'une somme de carrés d'écarts à la moyenne obtenue à partir de la répartition aléatoire de deux séries de test, à l'aide du test Khi-deux d'indépendance. TEST.KHIDEUX renvoie la valeur des variables aléatoires suivant une loi du Khi-deux.

La probabilité déterminée avec le test khi-deux peut l'être également avec la fonction LOI.KHIDEUX, le khi-deux de la série de données devant être utilisé comme paramètre à la place de la série d données.

Syntaxe

TEST.KHIDEUX(données_B;données_E)

données_B est la matrice des observations.

données_E est la plage des valeurs attendues.

Exemple

Données_B (observée)

Données_E (attendue)

1

195

170

2

151

170

3

148

170

4

189

170

5

183

170

6

154

170


=TEST.KHIDEUX(A1:A6;B1:B6) égale 0,02. C'est la probabilité qui suffit aux données observées de la loi khi-deux théorique.

TEST.LOI.KHIDEUX

Donne la probabilité d'une somme de carrés d'écarts à la moyenne obtenue à partir de la répartition aléatoire de deux séries de test, à l'aide du test Khi-deux d'indépendance. TEST.LOI.KHIDEUX renvoie la valeur des variables aléatoires suivant une loi du Khi-deux.

La probabilité déterminée avec le test khi-deux peut l'être également avec la fonction TEST.LOI.KHIDEUX, le khi-deux de la série de données devant être utilisé comme paramètre à la place de la série d données.

tip

Cette fonction est disponible depuis la version 4.2 de LibreOffice.


Syntaxe

TEST.LOI.KHIDEUX(données_B;données_E)

données_B est la matrice des observations.

données_E est la plage des valeurs attendues.

Exemple

Données_B (observée)

Données_E (attendue)

1

195

170

2

151

170

3

148

170

4

189

170

5

183

170

6

154

170


=TEST.LOI.KHIDEUX(A1:A6;B1:B6) égale 0,0209708029. C'est la probabilité qui suffit aux données observées de la loi khi-deux thérorique.

Aidez-nous !